05 53 59 03 16 paroisse.st.sacerdos@orange.fr                                        
 POUR SOUTENIR LA   PAROISSE NOUS   AVONS BESOIN DE   VOUS !  

“Ensemble” edito octobre

J’aime le mois d’octobre, c’est ainsi. Pourquoi ?

Peut-être, parce que c’est celui de mon anniversaire…
Pourquoi pas ? J’en garde beaucoup de bons souvenirs, et pas seulement du temps de mon enfance.

Peut-être, parce que c’est celui des vendanges : j’ai grandi à Bergerac, sur les coteaux de Pécharmant. C’est un temps de labeur et de fête : bon résumé de l’existence.
C’est aussi l’arrivée de l’automne et de ses belles couleurs.

Peut-être, parce qu’il y a de belles fêtes chrétiennes :

     • des saints :  le 1er, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus
                            le 2, les saints anges gardiens
                            le 4, saint François d’Assise
                            le 6, sainte Foy d’Agen
                            le 25, saint Front, patron du diocèse
                            et bien d’autres saints chaque jour,

     • des fêtes comme le dimanche des missions
                         qui nous rappelle le sens de notre vie.
                         comme celle du Rosaire
                         si bien fêté à Lourdes.
                         comme celle de Fatima.

J’aime bien le mois d’octobre, dans son contraste avec celui de septembre. En septembre, tout démarre vite ; en octobre, on s’adapte aux nouveautés, bonnes ou moins bonnes. On prend le rythme des choses, des évènements et de nos engagements ; c’est l’acceptation du réel, après l’utopie des commen­cements d’année.

J’aime bien le mois d’octobre, mais, en fait, j’aime bien chaque mois, dans ce qu’il a de différent d’avec les autres et pourtant de périodique.
J’aime ces changements et ces permanences.

S’engager pleinement dans le temps qui passe
et savoir savourer le temps qui s’écoule.

Dans la Bible, en particulier dans les livres de sagesse, le Seigneur nous dit : il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel ; manger et boire et trouver le bonheur dans son travail, c’est un don de Dieu. Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes, mais en leur temps.

La clef du bonheur, c’est de savoir s’adapter au temps (pas seulement au climat) ; s’adapter au tempo de Dieu, répondre à son appel à la Vie. Aimer le temps que Dieu nous offre pour nous associer à son œuvre de bonheur.

Bon mois d’octobre ;
laissez-vous garder par votre ange gardien,
et vivez au temps de Dieu.

abbé Michel Graziani

Laisser un commentaire